martes, 9 de mayo de 2017

Le Salon du livre. France, le pays d'honneur invité.

Je suis allée au salon du livre le vendredi cinq et le dimanche sept de mai.
Le vendredi je me suis trouvée avec une amie à treize heures. Nous avons commencé parcourir le salon depuis le pavillon trois. Premièrement, nous nous sentions heureuses et animées parce qu'il n'y avait pas beaucoup de personnes, mais nous avions un peu de frustration pour ne pas pouvoir acheter les livres que nous voulions.
Quand nous sortions des pavillons, nous fumions quelques cigarettes et nous réfléchissions sur les livres que nous avions vu dans chaque stand.
Plus tard, nous sommes entrées dans le pavillon de la France. J'ai aimée trop les illustrations de Claude Ponti, il a une belle manière d'exprimer l'innocence de notre enfance qui revit de nouveau dans notre maturité. De la même façon, c'est un magnifique travail ce qui fait Killoffer, qui donne au spectateur en plus d'histoires drôles, un regard très proche sur la vie de l'artiste qui élabore les bandes dessinées. Pour l'autre côté, j'ai senti un grand vide dans ce pavillon ; premièrement la décoration on l'a trouvée pauvre et on suppose que s'il y a un pays invité, c'est pour permettre que les assistantes ont rapprochement à la culture du pays étranger comme la musique, la nourriture, exposants, les habitudes françaises, cinéma, art, etc. Je n'ai plus trouvée beaucoup de livres en langue française.
Presque à la fin de la nuit, il y avait une présentation d'un groupe de jazz.
Le dimanche, je suis allée avec ma petit-ami autour des quinze heures. Le salon était très plein.
Nous sommes allés au pavillon vingt, où se trouvaient les librairies indépendantes, après à Penguin Random House où il y avait assez promotions de livres et finalement, nous sommes allés au pavillon de design et je pense que c'est un pavillon que pendant les ultimes trois ans suit sans changer rien. Pour cela raison, on le trouve déjà ennuyeux.
Malgré tout, le salon du livre c'est un espace que toujours va être nécessaire culturellement, en plus c'est vrai qu'on peut trouver beaucoup de variété de genres et prix abordables pour acheter livres de notre intérêt. Alors, ne perd pas la possibilité de connaître de nouveaux écrivains, il y a beaucoup d'histoires qui attendent pour être lus !.


No hay comentarios: